Constelaciones

2012

50 minutes

Idées

Si un écrivain doit écrire avec la vue et un peintre doit peindre avec l’ouïe, comment un chorégraphe doit-il chorégraphier?

Comme une attraction fatale, impossible à éviter, Joan Miró s’est glissé dans nos rêves, frappant notre imagination avec une explosion de couleurs qui nous a entraînés dans un long voyage jusqu’ici.

Constelaciones (Constellations) est un cocktail de sensations qui nous aide à imaginer un univers puisé dans les images avec lesquelles Miró aimait nous provoquer.

Aracaladanza a toujours cru au pouvoir de l’imagination. Ce n’est pas seulement un instrument puissant et essentiel pour changer la réalité : dans les moments de désolation, c’est même le début d’un chemin sans fin sur lequel chaque personne est plus libre.

Maître de la couleur, Joan Miró nous a toujours fascinés avec son regard limpide et transparent.

Sa création artisanale a traversé les formes et les mouvements pour inventer un langage qui lui est propre, chargé de lumière.

Sa dextérité, fruit du dévouement et de l’effort, a déployé différents codes dans lesquels il a affirmé son engagement.

Sa poésie audacieuse a encouragé avec imagination les interprétations qui rendent compte de la Vie.

Méditerranéen dans l’âme, Joan Miró nous a convaincus et inspirés pour jouer sur scène. Il nous a donné envie de respirer les émotions.

Résumé

Joan Miró.
Artiste.
Constellations.
Rêve.

Nous aimons ses couleurs,
nous jouons avec ses tracés,
nous devinons ses intentions.

Des rouges élégants, des jaunes audacieux,
des bleus séduisants, des verts amusants.
Et les noirs, concentrés !

Une ligne droite, un carré
Une courbe, un cercle
Et un point et un trait.

Il y a un œil, un visage
Il y a un poisson, une étoile
De longues jambes et de gros ventres.

Dans le sable, nous dessinons
tant de magie et de miracles.
Puis l’eau emporte tout
Et laisse le sable comme neuf.

Équipe

Idée et mise en scène
Enrique Cabrera
Idée et direction de la chorégraphie
Enrique Cabrera
Chorégraphie
Aracaladanza
Interprètes
Carolina Arija Gallardo
Jorge Brea Salgueiro
Lydia Martínez
Jonatan de Luis Mazagatos
Jimena Trueba Toca
Doublure
Elena García Sánchez
Assistante chorégraphe
Carolina Arija Gallardo
Raquel de la Plaza Húmera

Musique originale
Mariano Lozano P. Ramos / Luis Miguel Cobo
Musique supplémentaire
Numbers 1-4 – Simon Jeffes.
Music for a found harmonium – Simon Jeffes
© 1976 Editions Penguin Café Ltd.
Conception des costumes
Elisa Sanz
Conception de l’espace scénique
Elisa Sanz
Enrique Cabrera
Conception de l’éclairage
Pedro Yagüe
Conception de la vidéo en scène
Álvaro Luna

Conception et réalisation des accessoires
Ricardo Vergne
Conseil en marionnettes
El Nudo Compañía Teatral
Réalisation des costumes
Ángeles Marín
Paloma Martínez
Assistante vidéo en scène
Martín Aramburu
Production et coordination des tournées nationales
Patricia Torrero
Conception de production et presse
Javier Torres

1, 2, 3, 4, 5, 6: Eduardo García

7, 8, 9, 10, 11, 12: Pedro Arnay

non seulement à ne pas manquer. Il faudra aussi y retourner. ”
Iria F. Silva. hoyenlacity.com, 18/12/2012
Élégant, créatif et non conventionnel… ”
La Provence.com (Ed. Istres). Arnaud François, 12/02/2013
Ils sont différents, splendides et exquis. Le travail technique de la compagnie de danse contemporaine pour enfants Aracaladanza est impeccable, c’est l’un des meilleurs que l’on puisse voir.”
Prado Campos. Cadena Ser, 27/12/2012
Sous un éclairage conçu avec subtilité, les cinq danseurs donnent vie aux tableaux du grand peintre surréaliste, pour le plus grand plaisir du public.”
La Provence.com (Ed. Istres). Arnaud Diaz, 06/02/2013
Comme la peinture, la danse parle d’elle-même. On aime à penser que ce qui se passe sur scène pourrait très bien se produire tous les soirs devant les tableaux accrochés à la Fondation Joan Miró ou dans n’importe quel autre musée. En fait, voir ce spectacle dans une salle de musée serait un vrai régal. Il adorerait ça.”
El País (Cataluña). Clara Blanchar, 05/03/2013
Le résultat est convaincant et va au-delà de l’inspiration sur l’esthétique de Joan Miró.”
Adolfo Simón. Que revienten los artistas. Revista digital de las artes escénicas., 28/12/2012
…reste fidèle à des principes artistiques et moraux de plus en plus oubliés dans la foire à la consommation qui assaille de nos jours les enfants (et les parents). ”
El Mundo. Julia Martín, 27/12/2012
Les couleurs, les textures, les émotions et même la matière dansent : avec la peinture et les coups de pinceau. Elles dansent et sautent, rient, roulent, jouent, se cambrent, volent, se décomposent, elles peignent.”
El País (Cataluña). Clara Blanchar, 05/03/2013
Un spectacle impeccable. Une explosion de couleurs. Du surréalisme conceptuel sur scène. Lumière. Couleur. Lumière. Couleur. Joie.”
Iria F. Silva. hoyenlacity.com, 18/12/2012
« Constellations », une alchimie poétique alliant danse et peinture.”
La Provence.com (Ed. Istres). Arnaud Diaz, 06/02/2013
…transformant la scène en une énorme toile sur laquelle les corps et les formes apparaissent et disparaissent, créant une poétique multiple, belle, sensorielle… d’une grande plasticité. ”
Adolfo Simón. Que revienten los artistas. Revista digital de las artes escénicas., 28/12/2012
… le spectacle réussit ce que l’on voit rarement dans un divertissement familial : que le public finisse par applaudir bruyamment et exclamer des bravos ! ”
El País (Cataluña). Clara Blanchar, 05/03/2013
Le final est une explosion de couleurs : les danseurs lancent en l’air des morceaux de tissu de différentes couleurs, donnant vie à une toile surréaliste en créant un fond de couleurs superposées. Les 500 spectateurs enflammés se sont levés pour offrir une ovation.”
La Provence.com (Ed. Istres). Arnaud François, 12/02/2013
À travers une série de tableaux colorés et élégants, des éléments scénographiques apparaissent et disparaissent au gré de la fantaisie du chorégraphe Enrique Cabrera. ”
La Provence.com (Ed. Istres). Arnaud François, 12/02/2013
Constelaciones est une œuvre magnifique.”
Prado Campos. Cadena Ser, 27/12/2012
Sous un éclairage conçu avec subtilité, les cinq danseurs donnent vie aux tableaux du grand peintre surréaliste, pour le plus grand plaisir du public.”
La Provence.com (Ed. Istres). Arnaud Diaz, 06/02/2013

La première de Constelaciones a eu lieu le 11 décembre 2012 au Teatro de la Abadía de Madrid.

Constelaciones est produit par Aracaladanza en coproduction avec la Communauté de Madrid, le Teatro de la Abadía et le Mercat de les Flors, en collaboration avec la Mairie d’Arganda del Rey, la Mairie de Colmenar Viejo et Teatros del Canal.

Constelaciones est soutenu par le ministère espagnol de la Culture et du Sport pour ses tournées nationales.

coproducteurs

logos des coproducteurs

collaborateurs

Logotipos colaboradores Constelaciones

Dossier

Photos

Affiche

Besoins techniques